Agenda International

Agenda post-2015 et Habitat III

Les gouvernements locaux ont joué un rôle central dans la plupart des pays qui ont avancé dans la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (ODM).

Si le processus après-2015 de révision des OMD est, par essence, un processus intergouvernemental, il est également ouvert, aux autres parties prenantes et donc aux gouvernements locaux et régionaux. Ainsi, CGLU a contribué activement au débat sur l’agenda pour le développement après-2015 à travers sa participation au Groupe de Mobilisation et Planification Stratégique Post-2015 qui réunit des agences des Nations unies, des organisations de la société civile et les autorités locales. M. Kadir Topbas, Maire d’Istanbul et Président de CGLU est d’ailleurs membre du Groupe de Personnalités de haut niveau pour l’Agenda pour le Développement post-2015.

Les nouveaux Objectifs de Développement Durable (ODD) sont au nombre de 17 et couvrent tous les champs du développement. Pour en savoir plus : Sustainable Development knowledge platform.

Une grande partie de ces objectifs concerne les gouvernements locaux et régionaux comme le montre la brochure de CGLU ODD, ce que les gouvernements locaux doivent savoir. Il s’agit maintenant de créer les conditions de la localisation des ODD (feuille de route, disponible en anglais).

Par ailleurs, la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable – Habitat III,  aeu lieu en octobre 2016. Elle a réuni des villes, des gouvernements, la société civile, le secteur privé et les institutions du secteur de l’éducation afin de définir un Nouvel Agenda Urbain Mondial. CGLU a travaillé à la préparation de la Conférence tout au long du processus et a fait une déclaration lors de la 2nd Assemblée mondiale des gouvernements locaux et régionales à Habitat III.

La Commission Méditerranée apporte dans ces différents cadres une contribution spécifique méditerranéenne pour alimenter les recommandations de CGLU.

Conférences Climat  – de Paris à Marrakech

Les autorités locales et régionales se sont saisies progressivement de ces questions climatiques. Aujourd’hui elles sont des acteurs majeurs des politiques, des stratégies, des législations et des mécanismes de coopération sur leurs territoires respectifs.

Elles se sont également structurées au niveau mondial pour contribuer activement à l’atteinte des objectifs internationaux et nationaux et pour formuler leurs attentes et leurs propres engagements pour le climat à travers des déclarations lors des grands rendez-vous mondiaux.

Voir les principales déclarations des autorités locales et régionales :

En Méditerranée

  • Réunion climat des élus locaux et régionaux de la Méditerranée, 11 décembre 2014 à Marseille

Afin de contribuer au processus actuel, la Commission Méditerranée de CGLU a organisé avec la Commission Interméditerranéenne de la CRPM, à Marseille le 11 décembre 2014, une Réunion climat des élus locaux et régionaux de la Méditerranée. A l’issue de cette rencontre, les élus ont pris des engagements au travers de la Déclaration climat des élus locaux et régionaux de la Méditerranée.

Lire les actes : Réunion Climat – Actes

  •  MEDCOP21, les 4 et 5 juin 2015 à Marseille

27 propositions issus de la MEDCOP, le forum méditerranéen sur le climat organisé par la Région PACA, ont été remises à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international.

MEDCOP21-TR1La Commission Méditerranée y a organisé en partenariat avec Cités Unies France, une table ronde « de la MEDCOP21 à la COP21 : la parole des collectivités » aux conclusions résumées ici BILAN MEDCOP21 TR 2 . Vous pouvez également voir la vidéo.

« Les conséquences du changement climatique ont des coûts énormes, à la fois financiers et humains, il y a une priorité celle d’investir massivement dans la transition énergétique et le développement agricole. La réunion climat des élus locaux et régionaux de la Méditerranée du 11 décembre dernier était notre contribution à la COP21, nous espérons vivement que nos messages et nos propositions seront entendus et retenus. » Mohamed Boudra, président du Conseil politique de la Commission Méditerranée de CGLU et de la Région Taza-Al Hoceima-Taounate

Voir la Déclaration finale de la MEDCOP21 

 

  •   MEDCOP22, les 18 et 19 juillet 2016 à Tanger

Dans la suite de la rencontre de Marseille, les acteurs méditerranéens du climat se sont réunis à Tanger afin de poursuivre les dynamiques vertueuses pour préserver la région et constituer une force de proposition pour  la COP 22, qui s’est tenue du 7 au 18 novembre à Marrakech. Ce rendez-vous important témoigne, d’ores et déjà de l’engagement concret de la Méditerranée pour adapter les pratiques ou atténuer les impacts déjà ressentis dans ce hub climatique avec d’importants bouleversements (réduction de la biodiversité, recul des côtes, stress hydriques accrus,…).

boudra_cop22Lors de la COP22, la Commission Méditerranée de CGLU a participé aux débats et a porté la voix des élus locaux et régionaux de la région sur les questions de finances locales et d’investissements « verts » au Sommet mondial  des élus locaux et régionaux pour le climat tenu à Marrakech le 14 novembre 2016.

 

Voir le discours de M. Boudra : intervention_cop22

 

 

Stratégie Méditerranéenne pour le Développement Durable

Enfin dans le cadre de la Convention de Barcelone, le PNUE/PAM a élaboré en 2005 la première Stratégie Méditerranéenne de Développement Durable (SMDD) dans le but de proposer aux pays de la région un cadre de référence pour l’élaboration de leurs propres stratégies. Cette stratégie fait actuellement l’objet d’une révision dans la mesure où la situation a beaucoup évolué mais également dans la perspective de s’articuler avec les futurs Objectifs de Développement Durable.

A l’initiative du Plan Bleu, la Commission Méditerranée a pris une part active à ce processus de révision 2014-2015 en intégrant le groupe de consultation afin d’apporter le point de vue des collectivités locales et régionales sur la stratégie. Cet éclairage territorial vise à conférer à cette « SMDD 2.0 » une dimension plus opérationnelle et à faciliter son appropriation par les acteurs de terrain.

Conseil pol Plan BleuUn échange entre le Plan Bleu et les élus du Conseil politique de la Commission Méditerranée a été organisé le 11 décembre 2014. Le Plan Bleu a ainsi recueilli des recommandations pour la future stratégie : Consultation Conseil Politique sur SMDD.

La Stratégie Méditerranéenne pour le Développement Durable est disponible ICI.

 

 

La Commission Méditerranée de CGLU est membre depuis 2015 de la Commission Méditerranéenne de Développement Durable du Programme d’Action pour la Méditerranée du PNUE. La prochaine réunion est prévue pour 2017.